Comme un chemin de pétales de fleurs: somei yoshino

Au cas où vous ne les connaîtriez pas, voici les masking tape Bande. Au lieu d’être du ruban adhésif ce sont des motifs prédécoupés

Ici des fleurs de cerisier 🌸 Le そめい よしの étant une sorte de cerisier japonais.

Je trouve celles là encore plus jolies!

10 races de chien japonais

Les races de chien japonais sont à la mode mais il en existe plus que celles que l’on voit dans les rues de Paris.

Et …. surprise… dans la liste on trouve des grands chiens élevés pour la chasse , des chiens de taille moyenne qui ont leur petit caractère et même des petits chiens.

AKITA INU

L’Akita Inu ou Akita Ken tire son nom de la province de Akita et était utilisé au 17ème siècle pour garder des propriétés mais également pour la chasse au gros gibier tels que les ours et les cerfs. Réservé à l’élite, aux nobles et à la famille impériale, il est même déclaré “trésor national japonais” en 1931.  Dès 1868 la race est croisée avec le Tosa Inu et le Mastiff afin de rendre la race plus grande et plus puissante. Il a également été utilisé par la suite pour des combats de chiens qui ont été interdits en 1908. 

IL est connu pour sa fidélité envers ses maîtres, mais son éducation demande de la fermeté surtout que c’est un chien qui a de la puissance et les maîtres ne peuvent pas toujours les retenir quand il tire même quand il est peti.  C’est un chien très territorial avec ses congénères, particulièrement les mâles. Il convient donc de le sociabiliser dès son plus jeune âge. Sa socialisation doit également débuter assez tôt pour modérer sa méfiance naturelle envers les étrangers. Ce chien est magnifique mais  convient à des maîtres plutôt expérimentés et disponibles pour parfaire son éducation.

Chien japonais Akita


SHIBA INU

Résultat de recherche d'images pour

Le Shiba Inu est l’un des 1ers chiens japonais que j’ai vu arriver à Paris.   Ses origines remonteraient à près de 2000 ans où ses ancêtres chassaient le petit gibier et les oiseaux dans les régions montagneuses. De 1898 à 1912, la race fut croisée avec des Pointers et de setters anglais  importés au Japon si bien qu’il ne restait presque plus de lignées pure. Ces dernières furent sauvegardées et un standard établi en 1934. En 1937, ce magnifique primitif fut classé “Monument naturel”.

Le Shiba Inu est apprécié parce qu’il ressemble à un petit renard, c’est un chien plutôt indépendant et très proche de ses maîtres. Peu aboyeur, c’est un grand sensible qui se montre méfiant envers les étrangers et territorial avec ses congénères.  Il a son petit caractère et doit être sociabilisé jeune.

LE SPITZ JAPONAIS

Spitz Japonais
Le spitz japonais

. Les origines du Spitz Japonais prêtent à controverse. A-t-il des ancêtres communs avec le Samoyède à qui il ressemble beaucoup, ou avec le grand Spitz Allemand introduit au Japon en 1920?. Ce magnifique chien japonais blanc fut présenté pour la première fois en 1921 à l’exposition de Tokyo. Depuis, sa popularité n’a cessé de croître au Japon et dans le monde entier.

En effet, le Spitz Japonais est un chien très affectueux, intelligent et joyeux. Proche de ses maîtres, il se montre naturellement méfiant avec les étrangers et bon gardien. Son éducation doit être à la fois douce et ferme et sa socialisation précoce.

LE TOSA

Tosa Inu chien japonais

Le Tosa inu est un chien imposant qui tire son nom de la ville de Tosa, région de Shikoku. Ses origines remonteraient au 14ème siècle mais la race actuelle  a été crée de 1868 à 1912 en croisant ainsi des chiens autochtones de Shikoku avec des dogues allemands, des Mastiffs, des Bulldogs et des Braques Allemands. Des croisements avec des Saint Bernard et des Bull Terriers  auraient également eut lieu. Le développement de la race avait pour but d’en faire un chien de combat résistant et impressionnant.

Le Tosa est un chien calme et doux. Très proche de ses maîtres, il se montre affectueux et joueur. Son éducation requiert douceur et cohérence. C’est un chien intelligent qui aime apprendre et faire plaisir à son maître. Protecteur et impressionnant, le Tosa est un excellent chien de garde.

Important : le Tosa est catégorisé en France (en catégorie 2 s’il est inscrit au LOF, en catégorie 1 s’il n’est pas inscrit) plus d’infos sur le site de Wamiz en cliquant ici.

LE KAI

Kai chien japonais

Surnommé “Tora Inu”,  “chien tigre” en japonais , le Kai est l’un des chiens japonais les plus anciens. Originaire du district de Kai d’où il a tiré son nom, ce chien de taille moyenne était utilisé pour la chasse au sanglier et au cerf. La race a été classée “Trésor national japonais” en 1934.a lLe Kai est un chien assez indépendant mais très fidèle à ses maîtres. Il est énergique comme beaucoup de chiens de chasse et requiert donc une famille disponible pour satisfaire ses besoins d’exercice physique. Réservé vis à vis des étrangers, c’est un excellent chien de garde. Bien qu’ayant un caractère assez affirmé, son éducation est facilitée par son intelligence et son aptitude naturelle à l’apprentissage.

LE SHIKOKU KEN

Shikoku Ken

Egalement appelé chien de Kochi ou Kochi Ken, d’après la ville située sur l’île de Shikoku il a principalement été élevé pour la chasse aux sangliers. Ce chien de taille moyenne comportait trois variétés issues de trois régions différentes d’élevage : Awa, Hata et Hongawa. Cette dernière, assez reculée, conserva les lignées les plus pures. Le Shikoku a été déclaré “Monument naturel” en 1937.eAgile, énergique et endurant, le Shikoku est un chasseur émérite. D’ailleurs, il n’est quasiment employé qu’à ce rôle au Japon. C’est également un bon chien de compagnie dont l’énergie déborde.

Si vous êtes séduit par la race il faut garder en tête que ce sont des races habitués à avoir de l’espace pour se dégourdir les pattes voire à travailler et pas des chiens uniquement de compagnie et pas du tout d’appartement.

L’HOKKAIDO KEN

Hokkaido-Ken

L’Hokkaido Ken, aussi appelé Aïnou est un chien japonais de taille moyenne très ancien. Il a été introduit par les Aïnous (une population aborigène vivant dans le Nord du Japon) sur l’île d’Hokkaido il y a plusieurs milliers d’années. L’Hokkaido Ken fut utilisé comme chasseur de gros gibier et notamment d’ours. La race fut déclarée “Monument naturel” en 1937.

Aujourd’hui chien de compagnie très fidèle et adorable, il a des capacités indéniables pour la gardee. Très proche de ses maîtres, il déteste la solitude et a besoin de maîtres disponibles et plutôt sportifs pour combler ses besoins d’exercices physiques. L’Hokkaido Ken a tendance à aboyer beaucoup et se montre méfiant avec les étrangers. Une éducation et une socialisation appropriées permettent de rectifier ces deux seuls “défauts”. 

LE KISHU

Kishu top 10 chien japonais

Autrefois chasseur de cerf, le Kishu est aujourd’hui chasseur de sanglier. Il tient ses origines d’anciens chiens japonais et son nom des régions montagneuses de Kishu. Très populaire au Japon et peu connu dans le reste du monde, il a été classé “Monument naturel” en 1934.

 Chien sportif le Kishu a besoin de beaucoup se dépenser. Digne, fidèle et très affectueux, il a besoin d’un maître disponible qui saura l’éduquer avec douceur et patience. Bien que très alerte et bon gardien, le Kishu est un chien calme qui n’aboie pas à mauvais escient.

L’EPAGNEUL JAPONAIS

Épagneul Japonais

Les origines de l’Epagneul Japonais remontent à 732 où selon certains il aurait été offert par la Chine à l’Empereur du Japon et pour d’autres, par les Coréens et aurait ensuite gagné la Chine et la Corée du Nord. Ce petit chien japonais aux grands yeux craquants fut l’hôte de “luxe” du Palais impérial où il se blottissait sur les genoux des femmes de la haute société. Il gagna ensuite l’Angleterre au 17ème siècle.

Ce petit chien japonais également appelé “Chin” est très doux, gai et parfois espiègle. Proche de ses maîtres, il peut se montrer méfiant envers les étrangers. Intelligent, il aime apprendre et faire plaisir à son maître. Bien appliquées, son éducation et sa socialisation ne posent aucun problème. Peu sportif, il vit très bien en appartement à condition évidemment d’être sorti plusieurs fois par jour.

LE TERRIER JAPONAIS

Terrier Japonais

Le Terrier Japonais est issu de croisements de différentes races dont le Fox-Terrier à poil lisse qui fut importé des Pays-Bas au 17ème siècle, de l’English White Terrier aujourd’hui disparu et de petits chiens d’arrêt autochtones. Utilisé comme ratier et rapporteur de gibier, il fut avant tout un chien de compagnie apprécié des dames de la haute société dans des villes portuaires telles que Kobe et Yokohama. Le développement de la race commença réellement en 1920 et le type définitif fixé en 1930.

Le Terrier Japonais est un chien vif et gai, qui adore se dépenser en jouant. De fait, il est un compagnon de jeu infatigable pour les enfants de la famille. Proche de ses maîtres et très intelligent, il aime apprendre.

SOURCE: Wamiz (avec correction des fautes d’orthographe) https://www.guide-du-chien.com/chien-japonais-top-10/

Marionchan is back

Bienvenue, merci de me suivre sur ce nouveau blog, qui cherche encore son identité. Après tout ce temps sur mon ancien blog je m’étais attachée à mon thème et en une seule manip il a disparu. C’est un nouveau challenge, trouver une nouvelle identité visuelle pour que vous trouviez à la fois les articles, les liens, les images et afin de continuer de vous parler du Japon!

Le 35eme anniversaire de Häagen-Dazs au Japon

C’est en juillet que va sortir cette petite merveille

Une glace au matcha, une de plus me direz- vous, mais non! Le parfum “Midori koi cha” se traduit par “rich Green tea” mais ce n’est pas n’importe quel thé.

Ramassé à la main, les feuilles de la 1 ère récolte restent plus de 35 jours à l’ombre contre 20 pour un des thes les plus chers du Japon, le gyokuro.

Bref notez bien le 9 juillet dans vos agendas… 2 jours après j’arrive au Japon et je vous ferai sûrement un compte rendu.

The first matcha latte art competition will be held in Japan!

Can you believe it?! 40 baristas from all over Japan and even Taiwan to battle using only a milk pitcher and a cup to produce latte art.

They will be judged on visual appeal, precision, contrast, creativity and difficulty.

Latte Art like 3D latte art usually requires more than just a milk pitcher to produce enough foam to make the stunning creations we see in Japan but who knows ? It’s worth going anyway and if you attended you can pay 1000 yen more and help judge the final competition.

All attendant will receive a free milky green tea and there will be limited edition green tea dorayaki with azuki beans and matcha paste 😁.

Japan Matcha Latte Art Competition

Miyoshi 2-6-10 Koto Ward

May 23rd 6 am-9 pm

Source: Japan Today

Pet loss café

Losing a pet is so hard and sometimes people around you ( those who don’t have pets) can’t understand or are not really there for you but, in Japan, they have created a space for people who have lost an animal: Pet Loss Café !

htpps://youtu.be/QhmTvWpnWjQ

When you order your drink you can fill a sheet saying what kind of pet you lost and if you’d like to talk about it with the staff or would rather grieve alone.

The café was founded by Dearpet, Japan’s biggest manufacturer of pet altars, INSIDE their firm after the company staff realized that their clients often needed to talk about their beloved pets while buying an altar.

Japan’ s pet population has grown and like many other pet owners Japanese people ( often females) find it hard to lose a pet that was with them all the time. Some Buddhist monks do not agree that pets are going to Buddhist heaven so they can’t always hold memorials to soften their grief.

This café seems a good thing to me as a dog mum. There are so many weird cafes in Japan so why not use this space to create links between grieving pet owners ? They may even make human friends since they share similar interests and feel better.

Source : Japan Times